الأربعاء، ديسمبر 14، 2005

Mondial 2006 — Beckenbauer à Tunis:«La Tunisie a des chances de passer au second tour»«Cette Coupe du monde marquera l’histoire»




Chose promise, chose due. Le Kaiser Franz Beckenbauer, président du comité d’organisation du Mondial 2006, a visité notre pays dans le cadre de son périple qui le mènera dans les 31 pays qualifiés à la prochaine Coupe du monde. La Tunisie est le douzième pays et le premier pays africain que Beckenbauer visite, avant de rallier le Togo, le Ghana, la Côte d’Ivoire et l’Angola.


Le geste du Kaiser est une première dans les annales du Mondial car il a tenu à inviter personnellement et au nom de l’Allemagne tous les pays qualifiés.
«Le rendez-vousde l’amitié»
La venue de Beckenbauer en Tunisie a suscité un grand engouement. Les mondes politique et sportif se sont associés pour lui souhaiter la bienvenue dans notre pays «terre de rencontre et de dialogue». M. Abdallah Kaâbi, ministre de la Jeunesse, des Sports et de l’Education physique, M. Abdelhamid Slama, président du Comité national olympique tunisien (Cnot), M. Hammouda Ben Ammar, président de la FTF, M. Peter Schmidt, ambassadeur d’Allemagne en Tunisie, et Roger Lemerre, sélectionneur national, ont réservé un accueil chaleureux à Beckenbauer. Parmi les figures sportives connues, les ex-sélectionneurs nationaux Ameur Hizem et Abdelmajid Chétali étaient également présents, eux qui furent des adeptes de l’école allemande. Chétali a même eu droit à un privilège de la part du Kaiser, celui de voir ce dernier lui dédicacer un ancien maillot de la sélection allemande.Dans son allocution, le Kaiser a réitéré son bonheur de revisiter la Tunisie et a aussitôt déclaré que le Mondial allemand sera le «rendez-vous de l’amitié».L’Allemagne, qui organisera la 18e édition de la Coupe du monde, la seconde après celle de 1974, a mis le paquet pour réussir son pari.

Douze villes, douze stades

La sécurité, la rénovation des stades, la construction du nouveau stade de Munich, une merveille qui aurait coûté 340 millions d’euros, ont été passés au peigne fin. D’ailleurs, les équipes qui ont participé à la dernière Coupe des confédérations ont pu constater la grandeur des stades et les moyens mis à leur service.Connaissant la rigueur, le sens du labeur et la discipline des Allemands, rien n’a donc été laissé au hasard. Douze villes ont été sélectionnées pour abriter la joute mondiale, à savoir Hambourg, Berlin, Hanovre, Leipzig, Gelsenkirchen, Dortmund, Cologne, Francfort, Kaiserslautern, Nuremberg, Stuttgart et Munich. Une projection nous a permis d’admirer les chefs-d’œuvre qui abriteront le Mondial et nous commencerons par l’Olympiastadion de Berlin, dont la capacité est de 74.500 places assises pour un investissement de 250 millions d’euros.
Les autres stades sont :
- Dortmund : 67.000 places et 36 millions d’euros d’investissement.
- Francfort : 48.000 places et 188 millions d’euros d’investissement.
- Gelsenkirchen : 54.000 places et 192 millions d’euros d’investissement.
- Hambourg : 51.000 places et 99 millions d’euros d’investissement.
- Hanovre : 45.000 places et 65 millions d’euros d’investissement.
- Kaiserslautern : 48.500 places et 70 millions d’euros d’investissement.
- Cologne : 46.000 places et 110 millions d’euros d’investissement.
- Leipzig : 44.000 places et 116 millions d’euros d’investissement.
- Munich : 66.000 places et 340 millions d’euros d’investissement
- Nuremberg : 45.000 places et 56 millions d’euros d’investissement.
- Stuttgart : 55.000 places et 51 millions d’euros d’investissement.
Beckenbauer a tenu à apporter une précision de taille, le rapprochement des villes. La distance entre Hambourg et Munich n’est que de 800 kilomètres, soit à une heure d’avion. Ainsi toutes les délégations n’auront pas de problème de déplacement. D’après lui, cette Coupe du monde marquera l’histoire.

Schweinfurt,lieu de retraite

Le président du comité d’organisation du Mondial a déclaré que de nombreux pays ont choisi leur lieu de villégiature. La Tunisie, a-t-il ajouté, a opté pour la ville de Schweinfurt dans le sud de la Bavière, une ville de 50.000 habitants proche des trois sites (Munich, Stuttgart et Berlin) où elle évoluera. La délégation tunisienne séjournera dans un hôtel quatre étoiles et sera sur place à partir du 6 juin 2006.L’équipe de Tunisie aura à sa disposition un terrain d’entraînement principal et trois terrains annexes dont un en gazon synthétique. Le camp de base du onze national se trouve à 290 km de Munich, 190 km de Stuttgart et 460 km de Berlin.

Optimiste pour la Tunisie

Franz Beckenbauer ne cache pas son admiration pour le football tunisien et il l’avait déclaré une première fois lors de la Coupe des confédérations où notre onze national avait fait bonne figure. Il a récidivé avant-hier en ajoutant que le groupe H auquel appartient la Tunisie avec l’Espagne, l’Ukraine et l’Arabie Saoudite n’est certes pas un groupe facile. «Mais la Tunisie a des chances réelles de se qualifier au second tour», a repris Kaiser Franz.

8% des billetspour la Tunisie

Franz Beckenbauer a abordé ensuite la question de la billetterie. Trois millions de billets seront mis en vente pour les 304 matches du Mondial. La Tunisie aura droit à un quota de 8%, soit 5.000 billets par match.D’autre part, 4.000 journalistes étrangers seront accrédités pour couvrir l’événement.Le président du comité d’organisation a ajouté que des écrans géants seront installés dans les grandes villes afin de permettre à ceux qui n’ont pas la chance d’avoir un billet de voir les matches en direct. En un mot, l’Acropolium de Carthage a vécu une soirée mémorable où les grandes manœuvres de la Coupe du monde ont été dévoilées. Pour couronner la fête, des échanges de cadeaux ont eu lieu entre Beckenbauer et M. Hammouda Ben Ammar, et Roger Lemerre s’est vu offrir la mascotte officielle du mondial, «Goleo 6».

0 تعليقات:

إرسال تعليق

الاشتراك في تعليقات الرسالة [Atom]

روابط هذه الرسالة:

إنشاء رابط

<< الصفحة الرئيسية